Ne polluez pas nos eaux



EXPOSE DES MOTIFS


Lors d'une récente organisation « d'urban plogging » à Thônex, les participants ont été choqués par la quantité de mégots de cigarettes qui jonchaient nos rues. En fait, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, les mégots de cigarettes sont les déchets les plus répandus dans le monde et les déchets les plus fréquemment ramassés sur les plages et les bords de l'eau. En supposant que chaque filtre pèse 170 milligrammes, le poids de tous ces filtres non-biodégradables, attribuables au tabac et rejetés chaque année, est d'environ 175'200 tonnes. Des substances dangereuses ont été identifiées dans les mégots de cigarettes, notamment l'arsenic, le plomb, la nicotine et l'éthylphénol. Un seul mégot pollue une grande quantité d'eau. Lorsqu'il est jeté dans la rue, il peut finir dans les eaux pluviales non traitées par les stations d'épuration. Il pollue donc les rivières, les fleuves et les mers et par conséquence est néfaste aux poissons (dans l'eau, un mégot libère des substances chimiques). Dans les parcs, nous savons également que les mégots abandonnés polluent les sols et les plantes. Jeter son mégot de cigarette par terre peut paraître anodin. Pourtant, ce geste, répété quotidiennement par des milliers de personnes, a une conséquence désastreuse sur l'environnement et les océans.

Déjà en 2014, la Commune avait organisé une campagne de distribution de cendriers de poche (sous forme de petites boîtes) aux habitants. Des cendriers ont également été posés sur les poubelles de la Commune.

Par ailleurs, Thônex a mis en séparatif les collecteurs d'évacuation des eaux de la Commune. Ainsi, les eaux usées et les eaux non polluées sont évacuées séparément dans des collecteurs distincts. Les premières vers la STEP de Villette, les secondes vers le Foron ou la Seymaz. Ces séparatifs, présentent l'avantage d'une meilleure maîtrise des débits et concentrations d'eaux polluées arrivant à la STEP et permettent de ne rejeter dans les rivières que des eaux propres. Mais pour cela, il faut que personne ne jette des déchets (en particulier des mégots ou des eaux sales) dans les grilles d'eau de pluie.

Si la commune de Thônex a installé des cendriers sur certaines poubelles de la commune, on peut constater que cela ne suffit pas. Afin de réduire fortement le nombre de mégots finissant par terre et donc dans les cours d'eau, il convient de mettre en place une campagne en trois étapes.

La première consiste à faire un inventaire des trottoirs, parcs, arrêts TPG et autres lieux où les mégots au sol sont importants et de prévoir la pose de cendriers adaptés. A noter que ces cendriers peuvent revêtir un aspect ludique (cendrier avec une question), être intégrés à une poubelle, posés contre un poteau ou un lampadaire ou parfois il suffit simplement de souder une coupelle aux corbeilles existantes pour écraser son mégot avant de le jeter dans la poubelle.

Dans un deuxième temps, il conviendrait de faire une campagne d'information, par la sensibilisation via des panneaux, par de l'ilotage des agents de police municipale ou des correspondants de nuits auprès des fumeurs avec distribution de cendriers de poche ou par une sensibilisation des régies immobilières ou tenanciers de bar/restaurant, p.ex. Et pour terminer, le nerf de la guerre étant malheureusement le porte-monnaie, de faire, après ces 2 premières étapes, des campagnes de verbalisation.

Pour cela, les groupes PLR et PDC vous encouragent à voter cette motion afin de réduire le nombre de ces mégots qui finissement dans nos rivières.

MOTION



le Conseil municipal, sur proposition des groupes PLR et PDC, invite le Conseil administratif à :
La motion a été approuvée par le Conseil Municipal.


déposé par Julie Bersier, Alain Nicolet, Heidi Tercier et Florian Wünsche (PLR) et Philippe Calame (PDC)


Retour à www.pdc-thonex.ch