Encouragement aux entreprises formatrices



EXPOSÉ DES MOTIFS


Mesdames et messieurs les Conseillers municipaux,

La presse loue souvent le modèle de formation suisse des jeunes par l’apprentissage en mode dual, soit un à deux jours de formation en milieu scolaire et le reste en entreprise. En effet, cette formation validée par un CFC et parfois même une « matu pro » pour les jeunes qui désirent poursuivre en HES, permet non seulement une formation théorique dite scolaire mais aussi une formation pratique concrète, réelle et en parfaite adéquation avec le métier que l’apprenti exercera par la suite.

Mais au préalable à toute formation d’apprentis visant à obtenir un CFC ou une AFP, une autorisation de former doit être obtenue auprès de l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC). Cette formation de 40 heures bien que dispensée gratuitement, nécessite un investissement de la part de l’entreprise étant donné que le collaborateur poursuivant ladite formation n’est évidemment plus productif durant cette période. A l’image de ce qui se fait lors d’une absence pour cause de maternité ou d’obligations militaires, ce projet de résolution a pour vocation, entre autre, de financer tout ou partie la perte de gain inhérente à cette absence.

Fortes de ce constat, diverses associations professionnelles encouragent de diverses manières les entreprises affiliées pour qu’elles forment des apprentis et la Ville de Genève a instauré une subvention à toutes les entreprises formatrices.

Nous avons souhaité donner un coup de pouce aux entreprises formatrices de la Commune et sans entrer dans un principe de saupoudrage financier à toutes les entreprises, nous souhaitons privilégier les petites structures qui décident, pour la première fois, de prendre le temps de se former pour devenir maître d’apprentissage.

C’est pourquoi nous vous proposons d’étudier un règlement de subventionnement des petites entreprises sises sur la Commune par une indemnisation partielle et forfaitaire de la perte de gain du futur formateur qui suit les cours et obtient une autorisation de former des apprentis et également par l’octroi de Chèque Label Entreprise Formatrice qui permet ainsi un coaching directement dans l’entreprise.

L’idée de cette motion étant de créer de nouvelles places d’apprentissage, il faut voir ces subventions comme un investissement à notre jeunesse et non comme une dépense.

Nous espérons que l’avenir professionnel des jeunes vous tient à cœur et que vous approuverez cette discussion en commission de l’économie publique et emploi (parcs, promenades, économie publique, emploi, voirie, cimetière) afin de pouvoir créer cette subvention et en informer les entreprises de la Commune dès ce printemps afin de permettre les premiers engagements à la prochaine rentrée.

MOTION


Le CONSEIL MUNICIPAL de Thônex

considérant: invite

la Commission Parcs, Promenades, Economie publique, Emploi, Voirie, Cimetière


La motion a été déposée au Conseil Municipal.


déposé par Andrew Arpidone et Philippe Calame au nom du PDC




Retour à www.pdc-thonex.ch